Novembre, le mois du patrimoine amérindien

L’Amérique est un grandiose pays aux nombreuses cultures dont les origines remontent à des milliers d’années.

L’histoire et l’hérédité des Amérindiens font aujourd’hui partie intégrante du pays.

À l’occasion du mois du patrimoine Amérindien, l’expérience des peuples indigènes, tant sur le plan historique que dans la vie américaine actuelle est mise en avant.

Chaque parc national, musée, école, dédie durant le mois de novembre une petite partie de ses oeuvres aux Indiens et à leur fascinante histoire. Vidéos, photographies inédites, écrits, coiffes, bijoux seront exposés afin partager l’héritage des premiers résidents de l’Amérique.

Le “National Park Service” regroupe plus de 400 parcs nationaux qui aident à la préservation des communautés locales en leur rendant honneur durant un mois.

Par exemple, la zone du patrimoine national de Blue Ridge en Caroline du Nord retrace l’histoire des Cherokees dans ses divers musées et sites historiques.

La zone du patrimoine national d’Atchafalaya est principalement axée sur la tribu Chitimacha vivant depuis 2.500 ans en Louisiane. Aujourd’hui, la zone abrite les réserves de Goshute, Kanosh, Shoshone, Duckwater et la tribu Shoshone d’Ely. De nombreux sites de la période paléo-indienne y ont été trouvés.

La zone du patrimoine national de Yuma Crossing est une partie de la réserve Quechan. Yuma est traversé par le fleuve Colorado. Aujourd’hui, l’accent est mis sur la restauration du fleuve Colorado et contribue également à la préservation des traditions de la tribu.

C’est en novembre que l’on peut voir ou revoir les trésors cachés des tribus amérindiennes souvent avares de visibilité.

“Il ne faut pas beaucoup de mots pour dire la vérité.” – Chef Joseph, Nez Percé